Actualités / news

• Dans le chapitre 3b, Rouquette raconte sa grande peur lors de la traversée du fleuve Jökulsá á Fjöllum. Ce fleuve barre, du sud au nord, le passage. Prenant sa source sous le glacier Vatna, dans des zones d’eaux chaudes, il est rapidement très difficile à franchir et c’est en aval que se trouve la plus formidable chute d’Europe, Dettifoss. Traverser ces flots mouvants, froid comme la mort, gris comme la peur était une des plus grandes épreuves des voyageurs avant la construction d’un grand pont. Cet hiver, 2020-21, la glace a réussi à prendre dans ces courants et perturbe même le passage sur le pont. Il a fallut bien du courage à l’auteur, qui certainement avait du traverser maintes rivières dans le nord canadien, mais pas de cette nature si puissante.

En rouge le tracé de la traversée à la nage avec les chevaux. mbl.is/Þorgeir Baldursson
Le moins qu’on puisse faire et de se souhaiter une bonne année !
  • Drame à Seyðis­fjörður. De terribles glissements de terrains détruisent de nombreuses maisons de ce jolie port le 21 décembre 2020. Heureusement il n’y aurait pas de mort suite à ce désastre. L’endroit le plus touché est là où nous avons habité en 1981. « Ma » maison a été entièrement détruite. Elle était située le long de la route du port Hafnargata 32. J’adresse toute ma sympathie et mon amitié, teintée de souvenirs, aux habitants de ce beau et terrible fjord.
Myndir eftir Eggert Jóhannesson
Myndir eftir Eggert Jóhannesson
  • Une des séries qui fait un carton en ce moment dans une plateforme très connue est « Le Jeu de la Dame ». Cette fiction, tirée du roman de Walter Tevis, raconte l’ascension d’une jeune fille prodige, américaine, qui petit à petit gagne toutes ses parties d’échec. Elle bat même le grand champion Russe de l’époque dans les années 60. En fait cette série s’inspire d’un vrai duel entre américains et russes. C’est le fameux « Match du Siècle », entre le russe Spassky, champion du monde en titre, et Fischer, un génie américain des échecs. C’est en 1972 que ces deux personnages se sont affrontés à Reykjavik dans une série de matchs épiques où Fischer, assez fantasque, mais grand gagnant, en fait voir de toutes les couleurs aux organisateurs. Bien plus tard, avec son caractère difficile et rejeté par la société américaine, il viendra terminer ses jours en Islande. Il est aujourd’hui enterré dans un petit cimetière non loin de Selfoss. https://fr.wikipedia.org/wiki/Championnat_du_monde_d%27%C3%A9checs_1972
Loin de tout, échec et mat !

Création d’une nouvelle page: « Annexes » recueil d’articles de presse et de compléments sur Rouquette.

Creation of a new page: « Annexes » collection of press articles and additional information on Rouquette.

  • Einar family

La famille d’Einar s’étoffe, j’ai le plaisir d’avoir la branche familiale de la fille de Stéfania et Einar, Ragnheiður, avec le contact de Stephen, petit fils lui aussi comme Hermann. Stephen Reichenfeld habite au Canada, il est l’un de ces descendants des lignées d’Islandais qui ont immigré vers le Manitoba.

The Einar family is growing, I have the pleasure of having the family branch of the daughter of Stéfania and Einar, Ragnheiður, with the contact of Stephen, a grandson who is also like Hermann. Stephen Reichenfeld lives in Canada, he is one of those descendants of the lineages of Icelanders who immigrated to Manitoba.

Le présent rattrape le passé, presque cent ans après, 1922, un des petits fils d’Einar, le guide de Rouquette, continu l’aventure de son grand père. Hermann Bjarnasson, que j’ai pu contacter, est très enthousiaste par l’idée d’une exposition de L’Île d’Enfer en 2022. Son grand père est une sorte de légende (sic) dans la famille. Nous allons collaborer pour mener à bien cet événement.

The present catches up with the past, almost a hundred years later, 1922, one of Einar’s grandsons, Rouquette’s guide, continues his grandfather’s adventure. Hermann Bjarnasson, whom I was able to contact, is very enthusiastic about the idea of an L’Île d’Enfer exhibition in 2022. His grandfather is a kind of legend (sic) in the family. We will work together to bring this event to a successful conclusion.

Hermann Bjarnasson, son of Bjarni Einarsson, son of Einar Jonsson.
  • Ambassade de France en Islande / Franska sendiráðið í Reykjavík. Nous avons pu rencontrer l’attaché culturel de l’ambassade de France à Reykjavík. M. Renaud Durville, qui nous a chaleureusement reçu. Il nous a assuré du concours de l’ambassade dans le projet du centenaire ( https://ile-denfer.eu/centenaire-1922-2022/ ). Fort de cet appui important, je vais m’en servir pour décider les autres structures culturelles de s’engager. Merci à Renaud. Með stuðningi franska sendiráðsins á Íslandi !
  • Août 2020. Je profite d’un court séjour en Islande en ce mois d’août pour rechercher et illustrer des lieux évoqués dans « L’Île d’Enfer » dans la dernière partie du récit. Cette fin de traversée, entre Blonduös et Reykjavik, est moins spectaculaire, cela se ressent dans le texte. Fini les grands déserts, l’ouest est plus végétalisé et la présence humaine plus dense. Pour donner un peu de vigueur au récit, l’auteur n’hésite pas a se mettre en difficulté dans un accident. La perte d’un cheval et les conséquences douloureuses de sa chute, pigmentent une description du voyage qui vient à manquer d’originalité. Le relief est moins bouleversé, ce sont des zones géologiques anciennes fortement érodées. La proximité de la capitale a une influence visible sur la densité de la population ainsi que sur la modernité des infrastructures.
  • Je vais donc suivre son trajet de Reykjavik à Blonduös, qui colle au plus prêt à la N1 sauf au niveau de Hvalfjörður. Dans ce fjord, le chemin d’antan passe à marée basse, au plus loin de l’entrée. Ce fjord sera ensuite la base navale des bateaux de guerre américains pendant la Seconde Guerre Mondiale. Il abrite la station baleinière si controversée … Même si elle est à l’arrêt depuis deux ans.

C’est aussi le moment pour moi de solliciter des partenaires pour la future exposition « L’Île d’enfer » Islande 2022, qui en célèbrera le centenaire.

carte islande bruun
Carte Daniel Bruun 1920
  • Étonnement le périple commence avec la rencontre d’une spécialiste des pêcheurs d’Islande, María Óskarsdóttir. Passionnée par cette période de la présence de nos hardis pêcheurs, elle a récolté tout un ensemble de témoignages, de documents et d’objets en référence avec cette pêche française en Islande. Elle est l’auteur d’un excellent livre avec des textes qui mettent en miroir le ressenti des islandais et la perception des français du pays lors de leurs séjours. Nous sommes loin de l’est car elle habite Patreksfjörður, dans les Westfjords carrément à l’opposé du pays. Sa maison est un vrai musée, qu’elle fait visiter avec beaucoup d’érudition et de gentillesse. Une belle rencontre dans un bout du monde.
María Óskarsdóttir
« Pêcheurs de France vus par les Islandais » l’excellent livre de María.
  • Blonduös, une petite ville du nord, où Rouquette conte fleurette à une charmante jeune dame. Son récit n’est pas assez précis pour savoir dans quelle maison il séjourna. Quelques maisons anciennes ont devant leurs façades des panneaux de leurs histoires.
De l’ancien et du moderne. Cette maison construite en 1906 a certainement été vue par Rouquette. Blonduös 2020
Le village devait être identique à cette photo. The village should be identical to this photo. Blonduös
https://ile-denfer.eu/lile-denfer-vitiseyjan-chap-6-sjotti-6/
ferme islande
La ferme de Sveinatunga, en bordure de la route N1 aujourd’hui. The Sveinatunga’s farm today just near N1 road. Cf. /https://ile-denfer.eu/lile-denfer-vitiseyjan-chap-7-sjoundi-7/
« Église, ferme, terre, ciel sont gris d’un gris argenté, très moderne et très doux. Kirkja, bær, jörð og himinn eru með silfurgráma, einkar nútímalegt og afar milt. » 2020
« Là-bas, de l’autre côté, quelques maisons aux toits rouges, quelques barques : c’est la station commerciale de Bordeyri – on ne peut vraiment pas appeler cela un port. Hinumegin við hann eru nokkur hú með rauðum þökum, nokkrir bátar: það er verslunarstaðurinn Borðeyri – það er í rauninni ekki hægt að kalla það höfn. » 2020

Laisser un commentaire